La sophro-analyse pour qui ?

Les personnes qui ressentent des difficultés dans un ou plusieurs domaines de leur vie, ou qui souffrent dans leur corps parce que le corps exprime ce que le mental refoule et ne peut pas dire. Par exemple :

  • Je somatise, j’ai régulièrement : des mycoses, des infections urinaires, des migraines, le dos bloqué, des sciatiques, des torticolis, des gastro-entérites, des infections ORL, des sinusites, des problèmes dentaires …
  • J’ai des réactions ou des émotions disproportionnées quand mes enfants, mon conjoint, mon patron, mon collègue … a telle attitude.
  • Je me sens submergé(e) par mes émotions (colère, tristesse, peur).
  • J’ai peur du noir, j’ai la phobie des araignées, des serpents, des ascenseurs, des avions, des trains …
  • Je souffre d’insomnies.
  • Je ne me sens pas bien chez moi.
  • Je n’aime pas sortir de chez moi, je m’isole.
  • Je ressens un vide profond que je tente de combler par tous les moyens.
  • Je sabote mes relations amoureuses, tous mes conjoints finissent par me quitter, même si j’aime profondément quelqu’un je le quitte pour ne pas vivre avec…
  • Je ne trouve pas de sens à ma vie.
  • J’ai l’impression de ne pas avoir de place dans ma famille, dans mon travail, parmi mes amis …
  • Je me sens bloqué(e) dans ma vie.
  • Je me sens mal, déprimé(e).
  • J’ai déjà fait plusieurs thérapies et j’ai le sentiment de tourner en rond.
  • Je souffre de stérilité sans cause biologique et souhaite avoir un enfant.
  • j’ai des comportements destructeurs (boulimie, anorexie, conduites à risque, addictions)
  • Je veux retrouver mon libre arbitre
  • Je veux écouter mes besoins
  • Je veux me sentir légitime

La sophro-analyse pour quoi ?

  • Aider à gérer le stress
  • Se défaire des addictions (tabac, alcool, drogues, jeux…)
  • Se libérer de phobies, tocs, angoisses
  • Faire face au harcèlement, à la manipulation perverse
  • Prévenir le burn-out ou se remettre d’un burn out, d’une dépression
  • Retrouver confiance en soi et l’estime de soi
  • Accéder à une meilleure compréhension de soi et des autres
  • Trouver sa juste place
  • Surmonter les événements douloureux (maladies, deuil, séparation)
  • Atteindre un objectif en libérant vos ressources : perdre du poids, réussir un examen, parler en public, préparer un RDV …)
  • Mettre fin à des scenarii répétitifs : problèmes de couples, maladies, problèmes professionnels, problèmes familiaux.
  • Installer de nouvelles compréhensions, être capable d’accepter son vécu.
  • Devenir acteur de sa vie
  • Atteindre la liberté, la sérénité, le calme mental
  • Trouver un sens à sa vie

Cas particuliers :

  • Pour les difficultés avec votre enfant ou votre adolescent :

Les enfants et les adolescents sont en construction : je ne pratique pas de sophro-analyse avec eux, je travaille avec le parent ou les parents. En effet, le travail de libération réalisé en sophro-analyse par le parent rejaillit à coup sûr dans la relation avec l’enfant. Les enfants portent ou répètent beaucoup de choses inconsciemment par fidélité ou pour soulager leur parent : lorsque celui-ci se libère, il libère en même temps son enfant. Les conflits intérieurs apaisés chez le parent permettent de retrouver une relation d’amour sereine avec toute la famille.
Travailler sur soi est un des plus beaux cadeaux que l’on puisse faire à son enfant !

  • Pour les couples atteints de stérilité non organique :

Je reçois les personnes du couple ensemble avant de poursuivre par un travail individuel. La sophro-analyse libère chacun de ses croyances personnelles et parfois du poids de l’histoire familiale qui empêche inconsciemment l’arrivée d’un bébé.
« Il ne faut pas considérer l’arrivée d’un enfant uniquement comme une affaire d’utérus, d’ovaires et de spermatozoïdes. On sait désormais qu’elle est aussi liée à la vie émotionnelle et affective. Elle ne peut être dé-corrélée d’une histoire, d’un contexte. Si on ne l’aborde qu’en termer techniques, on méconnaît une réalité bien plus subtile. »
Christophe Massin, psychiatre et psychothérapeute.

La sophro-analyse, c’est quoi ?

Principe de la sophro-analyse des mémoires prénatales de la naissance et de l’enfance

La sophro-analyse est une thérapie opérative mise au point par le docteur Claude Imbert dans les années 90. La Sophro-analyse des mémoires prénatales est issue de la méthode de décodage des mémoires prénatales à laquelle Christine Louveau a été formée par Claude Imbert.

En 16 ans de pratique, Christine Louveau a développé, théorisé en enrichi cette méthode, avec sa spécificité de « Votre âme aux commande© » qui en fait une méthode psychothérapeutique complète couvrant tous les domaines où l’âme du client est capable de le conduire, respectant ainsi totalement son libre arbitre. En Sophro-analyse, vous n’êtes pas un patient, car un patient attend que son thérapeute fasse le travail pour lui. En Sophro-analyse, c’est vous qui êtes l’acteur de votre processus de libération.

La Sophro-analyse permet d’accéder aux mémoires enfouies dans l’inconscient afin de comprendre et de libérer les origines des problèmes rencontrés c’est à dire les croyances limitantes. Il en résulte la mise en place de nouvelles compréhensions qui permettent d’inscrire au quotidien des changements bénéfiques.

C’est l’union de méthodes de relaxation et d’écoute. Cela permet des transformations profondes, rapides et durables. En agissant à la fois sur les dimensions mentales, émotionnelles et corporelles, la sophro-analyse permet de retrouver un bien être physique et psychique. Finalement cette thérapie permet de changer positivement votre vision du monde, de vous reconnecter au sens de votre vie en vous reconnectant à vous-même.

En tant que praticienne en sophroanalyse des mémoires prénatales de la naissance et de l’enfance, j’adhère à la charte de la sophro-analyse.

Logo Charte sophro-analyse
Cliquez ici pour accéder à la Charte de la sophro-analyse

 

La sophro-analyse, comment ça marche ?

La réalité n’existe pas : chacun d’entre nous a sa propre réalité car cette réalité est le résultat de ce que perçoivent nos organes des sens, filtré par nos émotions et nos croyances avant d’être construite dans notre cerveau. Nous avons donc chacun notre propre représentation de la réalité ! Lors de notre développement, lorsque nous vivons une situation qui génère de la souffrance (peur, tristesse, colère), nous installons des croyances (de culpabilité, de dévalorisation, de non amour…) qui entraînent à leur tour la mise en place de comportements pour nous confirmer notre croyance. Tout se passe comme si la mémoire se réactivait régulièrement suite à une stimulation, et que d’un coup l’adulte que nous sommes n’était plus aux commandes, shunté par la partie de nous (fœtus, bébé, enfant) qui a vécu l’événement initial au cours duquel s’est mise en place la croyance limitante.

Chaque âge auquel s’est installée une croyance limitante agit de façon séparée des autres âges, comme s’il n’y avait pas connaissance des bons moments vécus ensuite : c’est comme si nous étions constitués de poupées emboîtées à la façon des poupées russes. Chaque âge auquel s’est installée une croyance agit de façon séparée des autres âges.

C’est ainsi qu’un petit enfant qui voit son père rentrer du travail sans le regarder puis s’enfermer dans son bureau, va interpréter à son détriment ce comportement. Il pourra croire qu’il a fait quelque chose de mal à son père et que ce dernier ne l’aime plus. Comme il n’a pas la possibilité d’exprimer son malaise ni de questionner son père, il va garder cette croyance en lui inconsciemment, même si par la suite son père joue souvent avec lui et lui manifeste tout son amour. Comme il se sent coupable, l’enfant va développer des stratégies de punitions comme par exemple saboter tout ce qui pourrait le rendre heureux car il estime qu’il ne mérite pas de l’être (ses relations amicales, amoureuses, sa réussite dans différents domaines …) ou encore en tombant malade chaque fois qu’il doit profiter d’un bon moment (maladies ou accidents lors des soirées ou vacances …).

La sophro-analyse permettra d’abandonner ces décisions de punition en permettant à l’enfant de ce moment là de comprendre la véritable raison du comportement de son père. Par exemple il pourra se rendre compte que son père était simplement préoccupé par un problème dans son travail. Par ailleurs, l’enfant ne pouvant pas vivre sans l’amour de son père va prendre des décisions pour être aimé tout de même par son père car c’est trop insupportable de vivre sans l’amour d’un parent. Par exemple il pourra décider de le faire rire, ou au contraire de devenir « transparent » pour ne pas le déranger ou encore de faire tout ce qu’il imagine que son père attend de lui, ou bien il pourra vouloir lui prouver sa valeur en devenant excellent à l’école ou en musique ou en sport… Ce faisant, l’enfant va développer de belles ressources (l’observation, le courage, l’humour…) et bien sûr l’adulte les gardera.
Le travail en sophro-analyse permettra simplement à l’adulte de profiter pleinement de ses ressources en permettant qu’elles ne soient plus reliées à l’intention d’être aimé ou de ne pas souffrir : ses ressources seront libres !